Le retour à Djibouti.

Nous avons quitté la France à la mi-septembre pour rentrer chez nous ! J’aime bien dire "renter chez nous" alors que nous ne faisons que retourner à Djibouti...

lundi 22 septembre 2008


Saint Maurice au grand angle. - 129.7 ko
Saint Maurice au grand angle.

Nous avons quitté la France à la mi-septembre pour rentrer chez nous ! J’aime bien dire "renter chez nous" alors que nous ne faisons que retourner à Djibouti pour retrouver notre maison (en Afar un TOUKOUL). Partis maintenant depuis deux ans de Paris, nous reprenons la route après cette longue sédentarisation à Djibouti.

Retrouver le camion que l’on avait laissé pendant près de six mois dans une cour, ne se fit pas sans angoisse. Le ram sin est un vent qui souffle tout l’été, chargé de sable, tout se retrouve recouvert d’une poudre rouge. Mais grâce aux bon soins de nos amis Marius et Marie-Claire, Bucéphale est fringuant et piaffe de reprendre la piste.

Mais avant il lui faudra attendre son entretien complet. Les cylindres de roues avant sont changés car ils commençaient à fuir. A l’ouverture des tambours on trouve aussi une fuite de graisse au niveau des joints spis sur les roulements, et comme je les avais ils sont changés. Le pont avant est donc révisé.

JPG - 96.9 ko
Français en arabe

Une petite déco pour les portes avant, nous identifie comme étant "français". On ne nous prendra pas pour des américains qui ont très mauvaise presse au Yémen...

Nous installons aussi notre nouvelle dépendance, avec ce coin terrasse ombragé par un filet anti chaleur. Placé à l’arrière ce filet spécial armée de 4 mètres de long se révèle idéal. Il assure en fait l’évacuation de la chaleur accumulée sous la toile par un double maillage très efficace. Le camion bien orienté, le vent qui souffle en permanence nous rafraichirai presque.

D’autres problème mineurs apparaissent, un parc de batteries commence à faiblir. L’accu du GPS Garmin 276 est mort et ceux des ordinateurs ne tiennent plus la charge. Avec la température, ici les batteries ne tiennent que deux ans nous dit-on. Il y a aussi le barillet de la porte de la cellule qui a rendu l’âme et nous a laissé enfermés dehors. Réexpédiée en France, nous en attendront une nouvelle.

Après ces préparatifs, il est temps de partir explorer le territoire.

Carnet précédent

Carnet suivant

Portfolio

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP