Palau Penang.

c’est en fait durant huit jours que nous explorerons la palette culinaire de Penang.

dimanche 26 juillet 2009


Penang Perle de l’Orient ! En forme de tortue cette ile de la cote ouest de la Malaisie est surtout un condensé insulaire de la Malaisie.

En arrivant par le pont de 13 Km de long, on découvre dans la brume persistante du matin la ville de Georgetown. Première impression déconcertante, car la ville, ultra moderne est saturée en trafic. Je décide donc rapidement de laisser Bucéphale sur le parking de la Marina, pour une exploration des quartiers populaires aux multiples ethnies.

Le développement de l’ile repose sur un commerce florissant qui a permi l’établissement d’émigrés de nombreux pays. Chinois, Hindous, Indonésiens, européens, forment ici une communauté multi culturelle ou chacun affirme librement son identité ethnique et religieuse. On voit ainsi se côtoyer, églises, mosquées, et temples dans la même rue parfois. Comme partout ailleurs, les communautés ont leur quartier, aimants touristiques, comme ChinaTown, Little India et l’ancien quartier colonial des anglais. Nous n’avons pas trop des huit jours avec Hanneke pour visiter cette fourmilière de sites pittoresques. Le temple bouddhiste immense Kek lok Si, et le Hang Jian ancestral Temple seront nos préférés.

Nous sommes aussi invités par le révérend Dominic et Stanley, pour une soirée culinaire typiquement Malaisienne. Nous irons durant trois heures de "food court" en " food court", ou les marchands ambulants ouvrent leurs cuisines roulantes jusqu’à minuit pour servir une de leur spécialité. Mais il faut vous l’avouer, gourmant nous sommes, c’est en fait durant huit jours que nous explorerons la palette culinaire de Penang. Penang Laksa, Nasi Lemak (en fait, le petit déjeuner traditionnel en Malaisie), Nasi kandar, Roti canai et surtout les poissons à la vapeur dans les petits villages de pécheurs. Coté desserts l’Ais (prononcé ice) Kacang est un délice de glace pillée, sirop, haricots rouges, gelée, et maïs sucré avec on the top une boule de glace vanille, excellent pour vous faire oublier le chili, ou le Rempah, un mélange d’épices présent dans tous les plats. Devrais-je vous rappeler que je n’ai parlé ici que de cuisine Malaisienne ? Restent, les chinois, les Indiens, les indonésiens, les Japonais, Vietnamiens, Thaïlandais...

Kek lok si. - 47.5 ko
Kek lok si.

Vous l’avez compris, l’ile mérite un séjour rien que pour sa culture culinaire. Il ne faut toutefois pas oublier, souvent au bout d’une route en cul de sac, ces villages de pécheurs en majorité chinois. Nous y passerons quelques jours ainsi en faisant le tour de l’ile dans des bivouacs ou Hanneke et Bucéphale créerons l’attraction ! Elle, belle, blonde, et grande (1.83m), Lui, jaune, gros et si beau... C’est ici du jamais vu !

Déconcertante à son abord l’ile de Penang est riche de diversité et d’activités, on pourrait y rester encore un peu, mais d’autres aventures nous appellent. Hanneke part au petit matin pour la Thaïlande et ses plages du sud, je continue ma route pour les Cameron’higlands, la fraicheur des montagnes et ces superbes plantations de thé.

Marc à bords de Bucephale.

Carnet précédent Carnet suivant

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP