Relais et Chateaux Thaïlandais !

Donc suivant notre instinct, j’aperçois au loin un piton rocheux et dis à Hélène "Ce soir nous dormons là !"

lundi 14 septembre 2009


Dans l’article précédent, je critique ouvertement le guide LonelyPlanet. On a fermé le bouquin et nous suivons notre instinct et notre GPS pour sillonner la cote depuis Chumphon jusqu’à Hua Hin et bien nous en a pris. Mais tout d’abord une précision sur la navigation.

BangBurd Bay. - 23.8 ko
BangBurd Bay.

En Asie du sud est, le GPS est très utilisé et principalement Garmin. Ici j’utilise les cartes distribuées par Rotweilermaps que vous retrouverez ici [1] Elles sont vraiment très performantes pour se déplacer dans le dédale des villes Thaïlandaises, mais permettent aussi de dénicher des petites routes qui mènent aux plages paradisiaques. Rotweiler couvre la Thaïlande, le Cambodge, le Laos, et le Vietnam entre autres. Vraiment indispensable pour se débarrasser des autoroutes et d’un guide !

Singe cueilleur de noix de coco - 42.3 ko
Singe cueilleur de noix de coco

Donc suivant notre instinct, j’aperçois au loin un piton rocheux et dis à Hélène "Ce soir nous dormons là !" Nous découvrons aux pieds de celui-ci, dans la baie de BangBurd, un petit village paisible sur une plage à l’heure de la sieste. Faute de trouver un emplacement et ayant soif, je m’arrête devant un resort ou nous avons la surprise d’être accueillis en français par les propriétaires, Henri, Français et Chanthima, Thaïlandaise. Quelle chance ! Nous allons ainsi plonger dans la vie des Thaï et en comprendre certaines convenances et coutumes. C’est aussi l’occasion de voir la belle réussite de ce couple chaleureux.

Ce dimanche n’est pas sans surprise, un groupe de 40 professeurs est en séjour ici. Certains venants de Chang Maï, voient la mer pour la première fois ! Nous partons tous ensemble pour une sortie en mer. Question : Comment les Thaïlandais évitent le mal de mer ? Ils se collent un Tricostéril sur le nombril ! Que ceux qui sont sujet au mal de mer essayent ! Le bateau en Thaïlande est féminin, on le décore donc toujours de tissus de couleur à la proue, mais la femme n’a pas le droit de monter sur un bateau de pêche, cela porte malheur...

Décor de proue Thaïlande - 74.9 ko
Décor de proue Thaïlande

Nous allons ainsi de découverte en découverte pour notre plus grand bonheur. Dans cette région ou la noix de coco est omni présente, le singe a trouvé son emploie. Pour pouvoir aller les chercher parfois à plus de dix mètres de hauteur, des singes ont été dressés pour les choisir et cueillir ! Un bon singe vaut dans les sept cents euros mais cueille dans sa journée près de 1000 noix ! Ce qui rapporte 20 euros à son maitre. Lucratif.

Le jour suivant est consacré à regarder l’activité des pécheurs et leurs femmes sur la plage. Une communauté familliale très soudée, dont l’activité est semble-t-il lucrative. La spécialité est le calamar et la toute petite friture séchés au soleil, que nous dégusterons à l’apéro, le pastis bien-sûr !.

Ce petit carnet est notre remerciement à l’accueil de Chanthima et son mari, Henri, qui nous ont organisés un séjour "Découverte et Gastronomie Thaïlandaises" digne d’un Relai et Château... C’est la bonne adresse en marge de l’autoroute pour les voyageurs entre Bangkok et la Malaisie... [2]

Carnet précédent Carnet précédent

Notes

[1] http://rotweilermaps.com/

[2] Chanthima Resort Robin Henri et Chantima Prachuap Khiri Khan 1015 Rural Rd., Sai Thong Bang Saphan Noi, PRACHUAP KHIRI KHAN N10 59.369 E99 29.861

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP