Notre route en Australie.

La fin du rêve australien ?

dimanche 4 mars 2012


Notre rêve australien en a pris un coup à l’issue de notre séjour de trois mois en Australie.

Je vais donc essayer de donner des informations objectives qui tiennent souvent lieux de conseils et avertissements.

Aller en Australie et parcourir le bush n’a rien à voir avec aller en Afrique et parcourir le désert ou traverser les steppes Mongoles. La grosse différence est dans le coût d’un tel voyage.

-Aller en Australie.

Cela ne peut se faire que en cargo. Donc au départ de l’Europe, on trouvera facilement des carcarrier comme Wilh. Wilhelmsen Holding ASA (WWH) par exemple. Le coût est variable suivant le volume du véhicule et la compagnie. je vous invite à lire cette page "Comment organiser son shipping". Je ne communique aucun chiffre, mais c’est une addition à 5 chiffres. On peut y aller aussi depuis Singapour qui est le port le plus proche, si l’on ne veut pas aller en Indonésie et Timor.

La Compagnie maritime : WW (Wallenius Wihelmsen Logistics AS) assure cette traversée. Wilhemsen Ships Service Simon Ng 186 Pandan Loop, Singapore 128376 Tel : +65 6379 5165 Email : simon.ng@wilhelmsen.com Website : www.wilhelmsen.com

Il faut prévoir 5000 euros en gros pour un camion de 50m3. Bien-sur, il faut doubler tous les prix puisque vous devrez repartir. Souvent le montant est plus cher pour le retour.

N’oubliez pas de prévoir deux billets d’avions par personnes A/R.

-Arriver en Australie.

Les australiens sont paranoïaques concernant la contamination. Le véhicule devra être donc comme neuf. C’est à dire lavé entièrement et dans les moindres recoins du châssis. Les serres-câbles par exemple, entièrement déposés. Même en l’ayant fait, l’inspecteur vous trouveras toujours quelques poussières. Donc, quarantaine et nettoyage pour un coût. Enfin viennent s’ajouter certains frais comme le certificat d’importation, les diverses assurance et taxes, environ 1000 euro pour un camion. Rassurez vous le visa personnel est gratuit ! Mais le carnet de passage en douane est obligatoire. N’espérez pas les avoir à l’humour et qu’ils oublient ce dernier. Les administrations ici n’ont aucun humour ni corruption...

-Sur place, vivre en Australie.

- A ce prix de shipping, on vient généralement pour faire le grand tour et y vivre au moins six mois. Le tour représente 30 000 kms au bas mot. Le diesel est à prix variable suivant la station et le jour de la semaine, compter 1.50 Aus$. Soit 1.23 Euros. Multiplié par la consommation, 25l pour Bucéphale, on a un budget de 7500 euros. Les distances quotidiennes sont importantes et il n’y a souvent rien à voir ou à faire entre deux spots.
- On ne peut pas dormir à la sauvage. Il est obligatoire de finir ses journées dans un camping ( prix très variables). Nous avons essayé de dormir à l’abri de la vue et sous un torrent de pluie, le ranger est arrivé à la première éclaircie, 100$ par personne. Ceci est valable particulièrement dans le sud, mais pas dans tous les états.
- A moins de faire sa cuisine soi-même, un repas avec hamburger gras + coca coûte 6 à 8 $.
- Les Malboro sont à 15 $ les 25.

Il faut espérer ne jamais tomber en panne. Se faire remorquer, a un coût astronomique car les distances entre les villes ou il y a un garage capable de réparer un camion sont énormes. Donc prévoyez un camion en parfait état et de faire tous les services. Ne parlons pas de l’importation de pièces qui finiront de vider votre portefeuilles et votre courage... Enfin, le train de pneus après 30 000 kms sera à changer, soit 5000 euros sur place pour les 4 Michelin 365/85r20 xzl

-Partir de l’Australie.

Comme je le disais plus haut, on repart vers toutes les destinations. Mais à un coût plus cher. Si vous souhaitez aller ensuite en Nouvelle-Zélande, la quarantaine y est encore plus stricte. Mais les Australiens s’en foutent et vous laissent repartirent avec leur poussière rouge des pistes réputées propres.

Ce sera donc l’occasion de vous diriger vers le Chili, par exemple.

-Solutions alternatives.

- Nous avons testé l’achat d’un vieux camper Toyota. Cette solution est un pari à 50/50. Nous avons joué de malchance en ayant la culasse fendue. Le coût total des réparation a été de 3500 Au$ et nous avons aussi perdu beaucoup de temps.

- Louer un véhicule est très courant pour visiter l’Australie. Sauf que le prix pour un mois est autour des 5000 euros. Et il y a des listes d’attente parfois... On trouve tout ce que l’on veut CC classique ou 4x4, mais pas de camion !!!

- Bus et train +sac à dos. Sincèrement, faire 700 km de Melbourne à Adélaïde par exemple sont d’un ennui total.

Conclusions.

Certains ont réalisé ce rêve de rouler avec leur camion et en sont très heureux, tant qu’ils ne regardent pas leur compte en banque. Ils ne sont pas nombreux...

Les plus récents français (2011) sont http://www.natetjean.com/australie/index.html . C’est une bonne référence pour la joie vivre qu’ils dégagent. De même, vous trouverez toutes les informations pratiques sur http://www.busaroundglobe.com/globe/country/australia_globe/australia_cadre.htm

L’ Australie ne nous laisse pas un bon souvenir donc. Nous avons eu des galères avec notre véhicule. Nous avions déjà vu ailleurs ce que nous avons vu en Australie. Nous n’avons pas apprécié le way of life australien.

Je remercie certaines de mes sources pour cet article qui proviennent de :

http://www.busaroundglobe.com http://www.natetjean.com http://www.wijzijnweg.com http://www.smiloe.nl/

C’est en les lisant que j’ai compris que nous n’avions pas le budget pour envoyer le camion en Australie. Je vous recommande de faire aussi cette étude, pour que le rêve australien ne devienne pas un enfer avec votre banquier.

Bon voyage à tous.

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP