Traversée du Lac Nasser, vers Wadi Alfa...

Cette rencontre exceptionnelle de six véhicules, six personnalités et six expériences aura été un moment de luxure,

mardi 13 février 2007


D’ Assouan à Wadi Halfa. Ciel bleu. Températures fraiches, 8° le matin, 20° l’après-midi. Aucuns soucis mécaniques, ni moral !

Lac nasser. - 149 ko
Lac nasser.

Assouan est le goulet dans lequel tout voyageur doit passer pour sortir ou entrer en Egypte, il n’existe à ce jour pas d’autre poste frontière par voie terrestre ouvert dans cette région et seul le ferry permet de faire ce trajet de près de 400 kilomètres. C’est donc là que finissent par se retrouver les voyageurs de l’est africain. Nous savions depuis dix jours que l’organisation Dragoman avait réservé une barge de 22 mètres pour leur camion le 14 janvier, et après avoir pris contact avec le siège en Angleterre notre passage est confirmé pour cette date. Lors de mon court séjour au Caire, j’avais rencontré les deux Mann de Martin et Didier, en route pour le Kenya qui se dépêcheront de venir pour profiter du passage. Viendront se joindre à nous les autrichiens, Peter et Sabina avec leur Mercedes 1113 ainsi que Stephen et Stéphanie avec leur Mercedes 1417. Bucéphale est bien entouré pour cette croisière sur le Lac Nasser.

Ferry passagers - 177.6 ko
Ferry passagers

Voyageant sur le ferry les femmes n’auront pu monter sur la barge, ce fut bien dommage, car nous allions passer trois jours absolument royaux et dignes des meilleures croisières. Chacun sortant successivement ce qu’il avait de mieux dans ces soutes. Qui son champagne, son foie gras, son vin français, sa fondue savoyarde arrosée au blanc bien frais et un jambon d’Aoste fumé. Les petits déjeuners furent un plaisir rare, assis sur le toit des camions à contempler au passage le temple d’Amada un matin puis celui le lendemain d’Abou Simbel, le capitaine, pour notre plus grand plaisir longeant à chaque fois la rive au plus près.

Abou Simbel - 116 ko
Abou Simbel

Cette rencontre exceptionnelle de six véhicules, six personnalités et six expériences aura été un moment de luxure, il permit bien des échanges et en cela il faut vraiment remercier Nigel, chauffeur de Dragoman, qui nous fit profiter de toute son expérience du continent africain, qu’il a traversé plusieurs fois. Voguant ainsi tranquillement, les tracasseries de l’administration égyptienne furent vite oubliées pour ne profiter que de ces bons moments. Merci à Didier, Martin, Nigel, Stephen et Peter.

Carnet de route précédent. Carnet de route suivant.

Infos pratiques :

Tout véhicule de plus de 5 mètres de long et 2 de large doit voyager sur une barge spéciale. L’organisation de ce passage étant aléatoire, il est bon de se renseigner longtemps à l’avance des jours ou une barge va partir. Le prix de la barge est en gros de 3000 Euros, à chacun de trouver d’autres véhicules pour partager les frais. La traversée prend trois jours, et plus si l’arrivée se fait dans l’après midi, car il faudra dormir une nuit de plus sur le bateau pour attendre l’ouverture le lendemain du poste de douane. L’embarquement commencé à 13 h, noue quitterons le port vers 16h. A Wadi Halfa, arrivés à 16h nous ne débarquerons que le lendemain et finirons nos formalités de douane vers 15h. Bon à savoir, Mister Kamal vous arrange votre passage en douane, mais ni le temps ni l’argent ne vous font aller plus vite, donc négociez avant de le laisser commencer.

En arrivant au Soudan
 Tout est très cher en arrivant à Wadi Halfa et sur la piste jusqu’à Dongola, n’hésitez pas à faire le plein de tout et pour au minimum trois semaines, cigarettes et nourriture. On ne trouve au Soudan abondance que vers Dongola.

Dragoman Expéditions : http://www.dragoman.com/

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP