Limule.... ?

Le mâle s’attache fortement à la femelle ; il faut les consommer tous les deux avec l’être aimé.

mercredi 11 novembre 2009


Après avoir quitté pleins de regrets l’ile de Kho Chang, nous nous dirigeons vers le Cambodge. Il nous reste sept jours à passer sur une des dernières plages loin de tout et surtout des touristes. [1]

On y a trouvé tout ce qui est nécessaire à la vie en camping-car en Thaïlande. D’ailleurs à ce sujet, nous nous étonnons toujours d’en trouver si peu, tellement ce pays est propice à ce mode de vie nomade. Nous profitons de ces jours pour lire, regarder les plus beaux couchers de soleil, et préparer notre route au Cambodge. C’est une halte gastronomique aussi ! Il y a là un resto avec une carte de spécialités que nous allons déguster ligne par ligne. A raison de 3 euros par jour, nous grossissons à vue d’œil !

Le patron est un fin cuistot qui nous fait découvrir aujourd’hui le Limule .

Le limule, (du latin scientifique limulus) est un euarthropode marin de la famille des Limulidae. Considéré comme une véritable forme panchronique, son groupe semble n’avoir pratiquement pas évolué depuis plus de 500 millions d’années. Le limule est parfois appelée « crabe des Moluques » ou « crabe fer à cheval » ou encore « crabe au sang bleu », bien qu’il ne s’agisse pas d’un crustacé mais d’un chélicéré comme les araignées et les scorpions. C’est un taxon monophylétique qui fait partie du clade des ecdysozoaires. L’espèce la mieux connue est le Limulus polyphemus.

Propriétés particulières du sang de limule. L’hémolymphe (équivalent du sang chez les euarthropodes) du limule est de couleur bleue du fait de la présence d’hémocyanine au lieu d’hémoglobine.

Ses cellules (les amebocytes) réagissent en présence d’endotoxines bactériennes (composés ayant un effet pyrogène dangereux lorsqu’ils sont injectés chez l’homme) en produisant une protéine qui le transforme en gel. La limule n’ayant pas de système immunitaire, ce gel lui permet de bloquer les infections bactériennes.

Cette particularité fait que, depuis les années 1970, on utilise l’hémolymphe du limule pour produire un réactif, appelé Lysat d’Amebocyte de Limule (LAL), employé dans le domaine pharmaceutique pour tester l’absence d’endotoxines dans les médicaments, les produits de dialyse et le matériel médico-chirurgical. http://fr.wikipedia.org/wiki/Limule

Le limule est considérée au Viêt Nam comme le crabe des amoureux, car le mâle s’attache fortement à la femelle ; il faut les consommer tous les deux avec l’être aimé. Tout ce texte pour en arriver là ?

Halte à l’amour, sauvez Limule.

Carnet précédent

Carnet suivant

Portfolio

Notes

[1] Le spot est situé sur Ratchakarun Beach, N11 58.480 E102 46.197

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP