Un an ici, quatre ans depuis...

Souvenez-vous, nous partions de Paris le 4 septembre 2006. A cette occasion, Gazoline, revue que vous trouverez dans tous les kiosques, nous fait un article

lundi 16 août 2010


Voila donc un an que Bucéphale parcourt sans renâcler les routes de l’Asie du sud est. Il faut bien le reconnaître une pose, après 30 000 kms devenait nécessaire. La chaleur, les longues distances parfois et au bout de tout ce temps la monotonie des paysages ont eu raison de mon esprit de découverte.

La Malaisie est certes à découvrir, mais pour y avoir déjà séjourné trois mois au début du séjour, et de plus après des pays comme le Laos ou le Cambodge, je suis plus enclin à me poser dans deux ou trois spots et là profiter des leurs avantages.

Les iles Perenthian, j’en parlais dans le carnet précédent, ce sont les cocotiers, le hamac, le snorkeling, la plongée, et un "ulcère" à l’estomac. J’abrège mes souffrances en retournant à terre dans l’antre de mon camion préféré. Medics, riz blanc et légumes bouillis sont le menu quotidien.

De là, je file en deux jours à Kuala Lumpur, où je dois trouver pour les mois à venir un endroit ou abandonner Bucéphale. Nous allons entamer en effet un voyage d’un type différent. Cette fois-ci nous allons transporter notre barda en sac à dos. Rien que d’en parler cela me refroidi. Mais comment faire autrement. Nous sommes entre l’Indonésie, le Myanmar, les Philippines et Bornéo. Kuala Lumpur est l’épicentre de ces noms de rêve. Bucéphale n’y est pas soit autorisé soit il n’y a pas de ferry. Je lui ai trouvé donc une bonne zone industrielle, ou coincé entre des containers et un autre camion, il rongera son frein (pas trop, s’il te plait !). voir le site de ces voyageurs

Mais voilà, Kuala Lumpur est vite insupportable, cap donc vers Fraser Hill, son climat frais d’altitude, ses 350 espèces d’oiseaux, la rencontre des seuls Danois a voyager à cinq dans un land Rover, et ses orages a vous faire passer des journées entières enfermé dans le camion...

Je suis ici depuis dix jours et il faut le reconnaître c’est un très bon spot. Les journées se passent à jongler avec les orages certes, mais les magnifiques éclaircies font éclater la couleur de la forêt, des fleurs et des oiseaux.

Je pars tous les jours en randonnée avec mon matériel photo dont le poids explique la tendinite au coude, mais les résultats sont là... Je bataille et peste pour que ces oiseaux restent devant l’objectif et me laisse un peu de temps pour les réglages, genre la demie seconde, mais ils sont plus souvent partis ou cachés par une feuille dans le dixième de seconde. Ceux qui me lisent et partagent ma passion, sauront ce que c’est de soulever un D700 équipé d’un 300 mm et d’un doubleur, avec un flash, et de shooter à la volée, envolé oui !

Je passe aussi quelques jours "en famille" avec ce couple de Danois et leurs trois enfants. Partis pour huit mois, ils arrivent tout juste de Jordanie. J’avais déjà croisé en Land Rover Marie Hélène et Daniel, à Abu Dhabi, qui couchaient dans leur véhicule. Mais là, je suis resté admiratif, deux tentes de toits à monter après de longues heures de route, l’arrière bourrées de caisses, les gamelles et les bidons sur le pare-choc. L’ordi qui traine sur la banquette et s’humidifie gentiment et ne redémarrera jamais. Le Gps européen qui ne sert plus à rien ici. Le frigo qui vide les batteries, en deux jours. Les singes qui guettent les gâteaux des enfants. Découvrir que les frais payés au port étaient cinq fois plus chers que les miens.

J’avoue, à la place de Rune, j’aurai eu un moment d’humeur... Ils seront face à tant d’adversité, douceur, patience, gentillesse et discrétion et repartiront tout sourire. Bonne route, et promis, je vous cherche un camion pour le prochain voyage !!!

Autre fait mémorable ? Hélène revient le 4 septembre. C’est aussi une date anniversaire... Souvenez-vous, nous partions de Paris le 4 septembre 2006. A cette occasion, Gazoline, revue que vous trouverez dans tous les kiosques, nous fait un article de quatre pages. [1] En le lisant vous ne manquerez pas de noter qu’il y aura une suite. C’est bien normal puisque notre aventure continue ! Merci Yan et Géraldine, les auteurs [2] , de nous avoir fait ce beau cadeau d’anniversaire.

Ben... il n’y a plus qu’à attendre la suite de nos aventures !!

Carnet précédent carnet suivant

Notes

[1] Sur les chemins du Monde en RVI 110/150 : Bucéphale, de la Libye au Soudan, Témoignage. Le site de la revue Gazoline

[2] Yann et Géraldine qui m’ont précèdés à bords d’un tube Citroën HY sur les routes d’Asie du sud est Partir avec Géraldine et Yann

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP