Du Saneti Plateau vers Yabello

Jour anniversaire pour nous deux ! Nous sommes sur le Sanetti plateau à 4000 mètres d’altitude...

vendredi 25 mai 2007


Le 5 Mai est jour d’anniversaire pour nous deux !

Nous sommes sur le Sanetti plateau à 4000 mètres d’altitude dans les Bale Montains. Bucéphale se repose de son record : 4125 mètres, même pas essoufflé il ne demandera qu’un peu de préchauffage pour redémarrer le lendemain de la petite fête que nous passons avec Peter et Sabina.

La vue est magnifique au soleil couchant, nous sommes à la limite des nuages qui montent de la vallée et viennent nous entourer de temps à autre. Le renard roux est maitre des lieux et viendra manger dans la nuit le gras de viande. Il faut dire que c’était excellent, Crudités d’asperges et d’avocat, Bœuf sauce strogonoff et ses gnocchis, génoise à la banane nappé de chocolat et coco. Gouder rouge (éthiopie) et Champagne (merci Didier), Vodka en digestif. Les toasts de pain avaient été réalisés par Sabina dans un moule en tôle à la forme de

Bucéphale, découpé par Peter qui nous offrit aussi une guirlande lumineuse. Jamais en manque d’idées, Hélène choisi pour musique On the road again de Canned Heat ! Une fête merveilleuse et magique.

Nous reprenons la piste le lendemain matin complètement dans les nuages (les vrais !) pour rejoindre Negele Borena puis Yabello. On nous avait recommandé la prudence dans cette région ou les tribus peuvent être hostiles, mais notre route bien que longue et dure, fut jalonnée de sourires et de signes de bienvenues. La chance ne nous quitte pas non plus pour le temps. Nous sommes normalement en pleine saison des pluies et nous avons tous les jours un nombre important de rivières à traverser, qui sont toutes à sec. Nous devons rejoindre la région de l’Omo Valley rapidement, Peter et Sabina devant passer au Kenya. On se retrouve donc le 09 mai à Turmi après huit cents kilomètres de pistes en plein pays Hamer à 50 kilomètres du Kenya. Notre point le plus au sud sur le trajet vers l’Asie centrale est atteint.

Rencontrés le 11 mars à Assouan, voila quatre mois que nous roulons ensemble, et partageons nos découvertes. Les adieux sont simples, ils nous restent de très beaux souvenirs vécus ensembles surtout au Soudan et dans les treks éthiopiens. Bonne route à vous deux et que Saint Georges vous protège ! Pour bien comprendre, Saint Georges est la marque d’une bière éthiopienne, que Peter adore.

Nous restons dans cette région encore dix jours pour rencontrer les Hamer, Karo, Borena et autres tribus.Il y a toujours à craindre des ennuis quand on se sépare ! Sur les 17 000 kilomètres parcourus depuis notre départ de France nous n’avions pas eu un seul ennui. Trois jours après notre séparation, le coffre du générateur se dessoude du faux châssis ! Peter avait le poste à souder et moi, le générateur. Fort heureusement nous n’étions qu’à quatre kilomètres de Jinka...Le cadre du coffre est renforcé avec des morceaux de lames de ressort, il n’y a aucun dégât.

Carnet de route précédent. Carnet de route suivant.

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP