Accueil du site > Bucéphale expédition > L’atelier mécanique de Bucéphale. > Pannes et réparations d’un Renault 110/150, matricule BUCEPHALE.
 
 


Pannes et réparations d’un Renault 110/150, matricule BUCEPHALE.

vendredi 2 août 2013


J’ouvre cette rubrique quatre ans après notre départ non pas parce que les pannes sont nombreuses durant notre voyage, mais parce que nous commençons à voir un bon nombre d’adepte de ce type de voyage, ainsi que de ce type de camion. Ces quelques conseils peuvent servir à certains et tout simplement rassurer d’autres. Si vous le souhaitez, détestant les forums, je réponds aux questions par la page contact.

Désolé, contrairement a un blog, la dernière mise a jour est en bas de page...

En 2003 lorsque j’ai acheté mon camion, j’ai désespérément cherché des infos et des manuels d’entretiens. Il en existe mais encore gardés dans les armoires de certains concessionnaires Renault Truck.

Précédemment, je possédais un TRM 2000 en version pont droit. Fidele compagnon pendant 23 ans, j’ai acquit la plus part de mes connaissances en mécanique au fil des années à rouler avec. J’avais pour celui-ci une excellente documentation d’atelier, dont je possède toujours une centaine d’exemplaires qui sont a vendre. Rédigée par l’armée, c’est une vraie bible du 2000. Il faut savoir que beaucoup de pièces sont semblables au 2000 et 4000 pour ce 110/150 et aussi pour la gamme 85 et 95. Rappelons pour ceux qui découvrent ce site que 85, 95, 110 veulent respectivement dire 8T5, 9T5, et 11 tonnes poids total en charge. Le chiffre suivant 130, 150, 170 se réfère à la puissance en CH.

Je vais donc alimenter cette page de conseils et de mes "galères" sous forme d’historique.

Au jour de l’achat.

Ce véhicule (Bucéphale) avait 20000 kms, à l’achat aux Domaines. J’ai mis la clef de contact et suis partis avec pour 200 kms, car le chef mécano du parc me garantissait qu’il fonctionnait à merveille. Vraiment un très bon achat ! Trois mois plus tard, fort de mon expérience avec mon précédent TRM 2000 et sachant le prix des pièces détachées, qui pour certaines n’existent plus (on le verra plus loin),

je fis l’acquisition d’un même 110/150 (Rossinante) en tous points identiques, surtout les ponts. Je suis donc, d’une certaine manière, tranquille pour une bonne vingtaine d’années. Ce que je voulais, c’étais d’avoir des ponts, une BV, une boite de transfert et un moteur... Le tout pour 3000 euros, pourquoi s’en priver !

Avant le départ.

L’entretien de base a été fait au km 25000, vidange et graissage. Une fuite est apparue sur le joint spi de BT à pont AR alors qu’il était en châssis nu. Je l’ai changé moi-même. Pas facile. Grosse clef et fort serrage.

J’ai changé la commande de 4X4 et courte qui étaient manuelles avec de gros leviers au tableau de bords. J’ai repris sur l’autre camion (Rossinante) les commandes pneumatiques et les aient montées en échange. Ce n’est pas compliqué puisque c’est le même camion.

Au cours d’un week-end d’essais, j’ai lamentablement planté Bucéphale avec des pneus qui auraient sans doute convenus pour le sable, mais montraient bien leur limite. C’était deux mois avant le départ et la question des pneumatiques m’obsédait un peu compte tenu du prix d’une monte complète en Michelin XZL. J’ai eu la chance d’avoir un mécène (Merci à Mr FA....)à ce moment là, qui a couvert l’achat de 4 XZL 365/85 R 20. J’ai gardé 2 des meilleurs anciens 13.00/20 en roues de secours. Mais sincèrement avec des XZL neufs je n’étais pas inquiet quand aux crevaisons...

Et donc mise à part la peinture châssis et jante, je dirai que les frais s’arrête là au jour du départ !

Au fil des kilomètres...

 10/12 000 kms. Pas de pannes dans les huit premiers mois, juste deux fois un pneu (toujours le même) retrouvé à plat au matin. Cela venait de ce que dégonflé à 1 bar pour rouler dans le sable, celui-ci avait une fuite. Quand, on dégonfle et regonfle, un peu de salive sur la valve évite ce genre de désagrément au réveil.

Comment regonfler un tubeless ? Le compresseur du camion ne délivre pas assez de pression au départ pour plaquer les flancs sur la jante. Lorsque tout est en place, écarter légèrement le flanc du pneu et injecter juste un peu et pas plus !!! d’un spray inflammable, genre nettoyant de frein ou sart pilote, et enflammer le ! Il va exploser et coller les flancs. C’est du garanti. Entrainez-vous dans votre jardin avant de partir ! Merci à Peter avec qui nous avons voyagé quatre mois et qui m’a appris ce truc.

  18000 Kms.

Nous sommes en Ethiopie, lorsque les soudures du coffre générateur lâchent. Une bosse de plus je roulais dessus ainsi que les batteries et arrachait le faisceau électrique. C’est une envie de pisser qui m’a permit de le voir prêt à tomber ! La chance m’accompagnait, le soudeur du coin était en vue au prochain virage...

  22000 Kms

La boucle sud ouest en Ethiopie a été dure. A Dire Dawa, je me rends compte qu’une lame arrière sous maitresse est cassée. Pas de panique on est en Afrique, c’est ma devise ! Premier jour démontage. Le plus gros problème vient que la "main" de fixation avant est rivetée au châssis et l’axe est en face du châssis donc insortable. Je répète on est en Afrique, pas de contrôle des mines et tout et tout ! On fait sauter les rivets qui seront remplacés par des boulons. Trouver une lame est bien-sur impossible. Donc, on a trouvé une lame de section identique. Celle d’origine cassée en arrière de son centre a été coupée en DIAGONALE derrière le trou du centre. On a ressoudé à la neuve en ayant coupée celle-ci à la bonne longueur. La soudure se trouve donc dans les étriers et ne force pas. Garanti, ca fait 50 000kms que je roule avec.

 26000 Kms après un an de route.

Le freinage avant commence a donné de mauvais coup de volant. Grâce à l’aide précieuse d’amis à Djibouti, je fais déposer les roues et tambours. Les cylindres fuient des deux cotés, et les joints spi de pont aussi laissant passer l’huile de pont. Tout cela avec la poussière et le sable fait une belle bouillie ! C’est une réparation lourde et un peu technique, en plus je suis à l’hosto en France à ce moment là pour me faire opérer d’une hernie discale. Donc merci et encore merci à ceux qui l’ont fait pour moi. Le plus difficile a été de trouver des cylindres neufs : mission impossible chez Renault Truck, en France bien-sûr. J’ai finis par en trouver un neuf (que je garde en pièce de rechange) chez un casseur hors de prix, donc pas de pub. Puis j’ai fait reconditionner les deux anciens cylindres. Je n’avais pas la possibilité compte tenue de mon état de démonter ceux de mon deuxième camion. Les joints spi de pont ont été changés par la même occasion. Les garnitures encore bonnes ont été juste décapées.

 32000 Kms après deux ans de route.

Au Sultanat d’Oman, c’est la pompe à injection qui se met à fuir, le camion n’a plus trop la pèche ! Je suis tombé encore par chance en visitant un fort, sur le directeur d’une concession Renault à Nizwa ! Rendez-vous est pris le lendemain, la pompe est déposée, expédiée chez un réparateur agrée BOSH à Muscat et revient remise à neuf. On en profite pour refaire l’étanchéité de la pompe d’amorçage à gas-oil. Aujourd’hui presque deux ans après je me réjouis que cette panne soit arrivée, et surtout à cet endroit. Il marche nettement mieux en cote et le garage était très compétent.

Il y a aussi un problème électrique. Je n’ai rien parfois en tournant la clef au Niemann. Un an et demi après je ne comprends toujours pas. J’ai déposé et nettoyé les contacteurs du Niemann, changé un relais. C’est toujours pareil, pas de démarrage. Pour y remédier et en attendant la solution, j’ai changé dans mon ignorance les batteries, ca n’a servi à rien sinon me vider le portefeuille ! J’ai failli changer le démarreur... Mais un bon électricien omanais m’a affirmé que ce n’est pas lui qui est en cause. Merci à lui. J’ai juste shunté le relais et connecté deux fils par un fusible thermo magnétique.

Le camion démarre nickel. Mais si je mets un relais neuf, le problème se renouvelle.... Donc à suivre.

 35000Kms

En préventif et parce qu’ils sont vraiment moins chers, je rachète deux Michelin XZL 365/85 R 20, aux Émirats. Montés à l’arrière, je fais permuter ceux de l’avant et me retrouve avec deux pneus de secours semi usés, mais maintenant XZL. Bucéphale a enfin six pneus identiques. N’ayant pas envie de me casser une nouvelle fois le dos, je fais faire cette valse des pneumatiques, pour 15 euros... et leur fait cadeau des 2 vieux XLS. C’est la que j’ai trouve le meilleur tarif pour ces pneus.

 50000 Kms et trois ans de voyage.

Après trois mois en Malaisie, je constate deux fuites d’huile conséquentes. La pompe d’amorçage gas-oil est encore à se desserrer. D’autre part, une plaque du compresseur est aussi desserrée. Pour ce dernier, j’ai mis longtemps avant de trouver la fuite et l’ai réparée rien qu’en resserrant les quatre vis. Pour la pompe a gasoil, dépose, joint papier neuf et remontage. Une bonne petite journée sur un parking en plein centre de la capitale ! En préventif, je change la durit de liquide de refroidissement à la sortie du vase d’expansion (c’était vraiment nécessaire !).

 65000 kms presque quatre ans de voyage.

Même soucis, le compresseur pisse sérieusement l’huile. Je décide une dépose complète. Bien installé au bord d’une rivière fraîche au Laos, un filet anti-chaleur pour me protéger du soleil, j’ai fait cette dépose et remontage en quatre heures, rien de difficile. Sortir de la rivière ou je me rafraîchi et se remettre au travail, a été le plus difficile ! J’ai un compresseur neuf de rechange. Mais cela ne nécessitait pas un échange.

En y regardant de près, je constate qu’une lame de ressort avant sous maîtresse est cassée. Les routes du Laos ont vraiment été très dures. Je mets un cierge sur le tableau de bord et espère que cela tiendra jusqu’à Bangkok ou nous devons être une semaine plus tard.

Toujours les mêmes problèmes de démarrage.

Dernière mise à jour, le 1 Juin 2010.

Arrivé à Bangkok, grâce a Jesada Technik Muséum, je trouve facilement le réparateur qu’il me fallait pour les lames. La sous maîtresse est cassée et en démontant, on s’aperçoit qu’une autre est fêlée. Je les fais changer par des neuves toutes les deux. Du coup pour me rassurer, je fais démonter le coté droit. Il est sain. Cette réparation, somme toute assez lourde est faite sans rendez-vous en quatre heures par deux personnes. Le tout me coûtera 100 euros !

Je profite aussi de l’usine de fibre de verre de Jesada et fait réparer les deux trous que j’avais dans la cellule, une caisse de bières...

mise à jour, le 1 Juillet 2011.

Je revins en juillet 2011, au même endroit, le Jesada Tecnik Museum Bangkok, qui est mon second garage et voir même ma seconde maison. J’entrepris pendant six semaines, une remise en peinture complète et en profondeur du châssis. Ce qui a nécessité la dépose de tous les coffres, les roues, un passage au Karcher, puis un lessivage a la main, parfois a la brosse a dent !

Au cours d’un tel travail, il aurait été dommage de ne pas faire une inspection des quatre tambours et des cylindres de frein. Bien m’en a pris j’ai du changer le cylindre avant gauche qui fuyait.

J’avais les joints et coupelles en réserve dans mes coffres (2 paires en permanence).

J’ai fait moi-même cette remise en état qui n’est pas compliquée, et ainsi j’en profitai pour purger le circuit complet et remettre du liquide frein neuf.

mise à jour, Avril 2012

 Avant de quitter la Malaisie pour la Nouvelle Calédonie, je procède a l’échange des deux batteries de démarrage par un modèle identique a celui acheté trois ans avant au Sultanat d’Oman. Coût 100 Euros les deux. Marque Yokhoama, le plus gros constructeur en Malaisie de batterie. http://www.yokohama.my/V2/index.php ?option=com_content&view=article&id=33&Itemid=4

A savoir, les pneumatiques et les batteries sont très faciles a se procurer en Malaisie ou Thaïlande (Usine Michelin). Je regrette de ne pas avoir le budget pour changer les pneus qui ont une usure a 70%. J’espère en trouver en Nouvelle Calédonie ou il y a des 110/150 en pompier.

mise à jour, Novembre 2012

Quelques pertes de charge d’air dans les bouteilles font régulièrement allumer le voyant. Dans le même temps, les commandes de 4x4 et courte ne fonctionnent plus. Je décide après avoir trouvé le bon spot en bord de plage, de démonter la vanne quatre voies et d’inspecter le circuit d’air. A 30 ans d’age et sans désicateur, il n’est pas étonnant de trouver des dépôts de rouille et un peu de "mélasse" dans le répartiteur et au niveau des filtres. Tout est obstrué. Je remplace la vanne 4 voies par une neuve en stock dans mes coffres et nettoies deux boîtiers de commandes. Tout fonctionne correctement.

Le spot étant particulièrement bien, je m’attaque à la peinture du panneau avant et de tout les arrondis de la cellule. J’avais depuis quelques temps tous les ingrédients pour un ponçage fin et six couches au rouleau de Marine Coatings - Jotun...

Pas mal, mais ce n’est pas le lissé du pistolet. J’ai presque envie de le repeindre en entier ! un jour... Voila comment occuper cinq jours au bord de la mer !

mise à jour, Mai 2013

Arrivé au Panama, avec ses nouveau pneumatiques, seule la pompe à injection et ligne d’alimentation, ont été entretenues. voir l’ article sur le sujet. Au Costa Rica, le boitier de direction a commencé à fuir après un passage de gué difficile. Quelques durites du circuit de refroidissement nécessitaient un remplacement. Bucéphale est donc rentré au garage pour 4 jours, dont un WE... Bien qu’a mon avis ce ne soit pas nécessaire le boitier de direction a été déposé et le joint spi d’origine de sortie d’arbre volant, a été changé.

joint spi boitier direction - 103.2 ko
joint spi boitier direction

Durant le We, je changeais moi-même les durites et procédais au nettoyage du circuit de refroidissement et radiateur. Ne trouvant pas le joint spi de boite, nous avons fait réaliser un joint (plus un de rechange)aux cotes métriques par la société Roles y Mangueras à San Jose. La commande a été faite à 15h le vendredi et livrée le samedi a 9 h. Le tout pour 20$. Incroyable et imbattable ! Tout est rentré dans l’ ordre et Bucéphale suite à ces divers entretiens n’a plus une fuite et roule nickel.

Portfolio

7 Messages de forum

  • Pannes et réparations d’un Renault 110/150.

    20 avril 2010 14:13, par Chamaco
    Bravo et merci pour cet article ! Alors que nous sommes bloqués par un problème d’alimentation sur le même véhicule, tu nous a réconforté sur le fait que nous avons choisi le bon camion. Nous avons hâte de reprendre la route, après une révision complète du camion. Bonne continuation, continuez ainsi, nous sommes une fois de plus motivés et gonflés à bloc !

    Voir en ligne : Chamaco - tour du monde en famille

  • Pannes et réparations d’un Renault 110/150.

    5 mai 2010 23:43, par manuwissant
    Génial, tout simplement génial cet article. Tout comme les Chamaco, ce genre de topo nous remonte à bloc !!!! Merci beaucoup.
    • Pannes et réparations d’un Renault 110/150. 8 juin 2010 08:22, par Marc
      Content de voir que cette page a du succès... Le mettre a jour, veut dire que je tomberai en panne ! Je touche du bois, et espère pas trop souvent !!!
  • « Répondre à un article »

    Cette option permet à chacun de faire un commentaire sur l’article concerné, ou même sur les photos. C’est aussi l’occasion pour vous, de nous envoyer un message direct. Ces messages sont publics et visibles de tous. Je vous remercie donc de rester dans un cadre de strict convivialité et respect. Ainsi, tout message ou citation, entre dans le cadre de la modération et pourra être censuré ou supprimé le cas échéant :

    1/ S’il est contraire à l’ordre public et aux bonnes mœurs ou si son contenu est choquant.

    2/ S’il est à caractère injurieux, diffamatoire, raciste, xénophobe, révisionniste ou portant atteinte à l’honneur ou à la réputation d’autrui,

    3/ S’il incite à la discrimination, à la haine d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, menaçant une personne ou un groupe de personnes.

    • Bonjour, qui me répondra, je souhaite des informations sur la ou les méthodes pour organiser un voyage dans des pays qui sont traversés par la route de la soie, on commence par qoi au niveau administratif, pour les itinéraires l’I G N doit suffire avec des cartes au 1000000e et quelles sont les pièces absolument nécessaires pour un trm 2000 ponts portiques, merci de vos réponses
 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP