Sur les traces de James Coock.

le chef du village d’Anelgaouat nous reçoit dans son nakamal...

vendredi 17 août 2012


J’abandonne Hélène et Bucéphale pour partir dix huit jours en voilier et rallier les îles du Vanuatu. Nommées « Nouvelles-Hébrides » après James Cook, le pays est situé au sud-est de la ceinture de feu. Certaines îles volcaniques sont encore en activité, comme les îles de Tanna avec le volcan Yasur, ou nous nous arrêterons quatre jours.

Futuna retiendra mon cœur, cette île ou le dernier bateau s’était arrêté six mois plutôt... Ses habitants d’une extrême gentillesse, feront tout pour nous faire rester. Mais un ancrage trop dangereux nous oblige a partir vers Port Résolution.

Sur l’île d’Aneityum, le chef du village d’Anelgaouat nous reçoit dans son nakamal, c’est un honneur. Traditionnellement, c’est un lieu où les hommes se réunissent après le travail ; ils y boivent le kava et discutent des affaires locales, politiques et autres. Ce jour là, nous aurons le droit a une cérémonie d’accueil et de danses traditionnelles, et un dîner de Laplap. Nous apprendrons que depuis 23 ans, ce chef, sage parmi les siens, a refusé de voir débarquer les croisiéristes en paquebot dans leur village, et n’accepte que le débarquement des petits voiliers. Imaginez, 2000 australiens ou kiwi débarquant dans un village de 100 habitants... Nous remercierons par quelques travaux, dont le traditionnel remise en état de plusieurs générateurs, la recharge d’une vingtaine de téléphone et l’affûtage de toutes les machettes du village. En fait nous ferons cela à chaque ancrage. Enfin un pays ou l’argent n’a pas de valeur.

Sailing to Vanuatu. - 250.9 ko
Sailing to Vanuatu.

Carnet précèdent. Carnet suivant.

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP