N°5 Éléments périphériques extérieurs.

Il faut dès la conception de la caisse prévoir tous les éléments périphériques.

dimanche 3 septembre 2006



 

Roues de secours

Roues de secours - 21.4 ko
Roues de secours

Lorsque l’on crève, ce n’est pas un moment de bonne humeur et pourtant...

"Partir, c’est mourir un peu" (E. Haraucourt)

"Partir, c’est crever un pneu !"(Coluche)

Une ou deux roues ? Hormis pour une question de poids, on ne regrettera jamais d’avoir une deuxième roue de secours dans certains voyages au long cours. Une alternative est aussi envisageable pour économiser du poids qui consiste à avoir une roue complète et un pneu...ou pas de jante de secours, ce qui est notre cas.

Question fixation, si vous optez pour deux roues, il sera bon de savoir si elles rentrent dans la largeur de la caisse comme sur la photo précédente. Nous avons par une expérience de plus de vingt ans opté pour les principes suivants :

* Position la plus basse possible = Moins de ballant de la caisse. Le bas du pneu est à la hauteur du châssis.

* Avec ou sans jante, fixation directement à la caisse par boulons et/ou sangles à cliquet et supportées par deux berceaux.

* Potence centrale articulée desservant les deux roues et treuil manuel.

* L’épaisseur de la roue est comptée dans la longueur hors tout du véhicule lors de sa réception, nous utilisons cette profondeur au dessus des roues pour agrandir l’espace intérieur.

* Le deuxième berceau peut recevoir à la place de la roue un coffre ou réservoir pour des voyages moins longs.

 

Plaques d’envol

On ne peut pas dire que l’on s’en servira jamais ! Et l’on s’en servira si peut qu’ elles encombrent beaucoup, mais de là à les ranger dans un coffre ? Amoureux du look baroudeur, ne vous en privez pas ! Pour Bucéphale, on en a 2 sur le toit et 2 à l’arrière, toute des 2m. en alu.

 

Réservoirs supplémentaire de GO

L’autonomie pour les longues distances est notre souci pour traverser les grandes étendues désertiques. Ne partez pas à moins de 1000 kms d’autonomie. Mais aussi pour pouvoir y séjourner longtemps sans ne faire que les traverser. C’est aussi pour pouvoir faire de substantielles économies qu’il est bon de prévoir si l’on en a la place un ou plusieurs réservoirs à carburant. Plutôt que des pompes de transvasement, nous les raccordons en série par un système à évents et des bouchons de remplissage étanches. Ce qui évite les transvasements. la lecture récepteur indiquant la capacité totale des réservoirs.

Pour Bucéphale, l’empattement étant relativement court, j’ai opté pour un réservoir fixe de 250 litres et la possibilité de ranger au besoin dans les coffres arrières 8 jerrycans, ce qui porte à 410l d’autonomie. Les routiers africains, et d’Amérique latine, sont parfois confrontés au vol de carburant par siphonnage ou plus rapide perçage du réservoir. Des jerricans placés dans un coffre fermé et surtout bien isolés de la chaleur et éloignés du moteur sont une solution à envisager. Dans ce cas vous ne les remplirez qu’au 4/5eme par précaution (chaleur)

 

Coffres extérieurs

Suivant l’empattement et le porte-a-faux du véhicule, en respectant l’angle de fuite, il est possible de prévoir des coffres de rangement. Il faut avoir toujours dans la phase agencement, deux principes :

 1 Tout ce qui est visible et non enfermé sera volé, sans exception...
 2 Une place pour une chose et une chose par place.

Suivant ces principes, il sera facile de retrouver et utiliser au quotidien, ce qui est au fond du coffre. Il existe une constante dans ce mode de vie en camion 4x4 aménagé, on sort et range sans arrêt quelque chose.

Il y a des tonnes de choses a emporter en voyage au long cours et on ne cesse d’en rajouter, l’outillage les bidons, les pièces, cric, matériel pour activités sportives...mais on y installeras aussi le chauffage ou le générateur, voir des batteries. Ce qui compte, de mon expérience, c’est d’avoir des coffres les plus grands possible, et avec une ouverture complète. A l’intérieur, soit un compartimentage, soit des caisses de toutes tailles qui DOIVENT remplir le volume. Car sinon, il y a du mouvement, et de l’usure a l’intérieur.

J’ai conçu deux coffres latéraux sur Bucéphale pour qu’ils puissent contenir des caisses de matériel. La taille des coffres permet aussi de recevoir huit jerricans pour des traversées longues. Ces derniers sont souvent l’objet de convoitises et je préfère qu’ils soient à l’abri du regard.

Notez la porte qui se baisse, elle sert ainsi de plateau, d’établi, et parfois de table pour le picnic...

 

Treuil

Bien souvent, il est monté d’origine et si ce n’est pas le cas, il faut noter que l’ensemble est onéreux et lourd pour le peu d’utilisation. Préférez dans ce cas un treuil électrique qu’hydraulique. N’oubliez pas que son dépassement compte dans la longueur hors tout du véhicule ( shipping) et qu’il est à la hauteur de la vitre arrière de la voiture qui est garée devant vous...

 

Pare buffles

C’est le coup de patte final du look camion4x4. Chacun trouvera ici le moyen d’exprimer son style.

Voila finie cette série d’articles sur les conseils que je donnerai quant a la préparation d’un camion 4x4 grand raid. Il va sans dire que c’est une base de départ, le survol des sites des grands constructeurs [1] vont vous faire rêver encore plus, tellement ce sujet est sans limite, sauf financière.

Carnet précédent .<...> Carnet suivant .

Notes

[1] http://www.unicat.net/fr/ http://www.actionmobil.at/ http://www.langerundbock.com/ http://www.ormocar.de/

 
 

 

Accueil | Bucéphale expédition | Carnets de route de Bucéphale par pays. | Galeries photos par pays. | Dossier de presse | Conseils techniques pour préparer votre camion. | D’autres voyagent aussi en camion 4X4... | FAQ | Annonces
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0 | Plan du site | contact | informations légales | Crédits |SPIP